Ça commence souvent avec des gargouillis dans les canalisations et l’eau qui disparaît mystérieusement de la cuvette des WC. Tel est le pouvoir de l’effet de siphonnage ! Heureusement, il est assez facile à contrer.

Ce n’est pas une fuite, ce n’est pas un bouchon, alors pourquoi y a-t-il du bruit dans les WC et l’eau qui ne s’évacue que très lentement ? Il s’agit tout simplement d’un problème d’aération qui cause ce que l’on appelle un effet de siphonnage. En plus du bruit et des difficultés à faire partir les eaux usées, il peut y avoir de mauvaises odeurs qui remontent tandis que l’eau propre dans la cuvette va disparaître sans que vous tiriez la chasse.

Autant de désagréments faciles à éviter avec la bonne installation.

Comment ça marche ?

Sortez vos blouses et ouvrez vos livres page 394, aujourd’hui nous étudions le phénomène physique du siphonnage !

C’est un principe très simple : la différence de pression entre l’air à l’extérieur des canalisations et l’air à l’intérieur de canalisation lorsque l’eau est en mouvement crée une aspiration. Cet appel d’air pour rétablir l’équilibre cause quelques désagréments comme le fameux bruit de glouglou dans les WC ou les éviers de cuisine, mais aussi une baisse du niveau d’eau dans la cuvette par exemple.

Le siphonnage se produit généralement lorsque l’on tire la chasse d’eau. Pourquoi ?

Tout simplement parce que le WC va envoyer une grande quantité d’eau dans la canalisation sans possibilité pour l’air présent dans la conduite d’être évacué, contrairement à dans un lavabo où le filet d’eau laisse de la place dans l’évacuation pour que l’air soit chassé.

Cette masse d’eau tout droit venue des WC va aller pousser l’air vers l’avant et créer un vide que les lois de la physique vont s’empresser de remplir. De l’air va donc être appelé par toutes les ouvertures de la canalisation, y compris s’il doit passer à travers un peu d’eau, comme celle qui se trouve au fond de la cuvette. Voilà pourquoi elle se met à faire glouglou et que le niveau descend un peu (ou beaucoup !). L’effet de siphonnage peut aussi ralentir l’écoulement des eaux usées, ce qui donne l’impression qu’il y a un bouchon.

Pour éviter les gargouillements dans les canalisations

Le plus simple est encore d’installer une aération.

Il en existe de deux types : les ventilations primaires et les clapets aérateur.

Ventilation primaire

Il s’agit ni plus ni moins de la la colonne des eaux usées qui a été prolongée jusqu’au toit afin de déboucher à l’air libre.

Cette aération directement dans la colonne générale va permettre de réguler en permanence la pression à l’intérieur des canalisations et les mauvaises odeurs ne remonteront pas dans la maison. Prenez garde tout de même à bien protéger l’ouverture sur le toit, il ne faudrait pas qu’un petit animal tombe dedans et s’y tue ou crée un bouchon. De même pour les oiseaux qui décideraient de faire leur nid au sommet.

Clapet aérateur

Si votre maison n’est pas équipée d’une ventilation primaire et que les travaux ne sont pas envisageables, il est tout à fait possible de faire poser un autre type de ventilation : le clapet aérateur,  alias clapet de mise à l’air libre, alias aérateur à membrane, alias clapet anti-siphonnage, alias manchon d’aspiration (oui ça fait beaucoup de noms pour un seul dispositif).

Il se présente généralement sous la forme d’un corps cylindrique en PVC, d’une grille de ventilation et d’une membrane en silicone. On l’installe généralement sur l’évacuation des WC, non loin de la cuvette. Lorsqu’il y a un appel d’air, la membrane va bouger pour permettre à l’air d’entrer dans la canalisation et vous éviter le fameux glouglou. Le reste du temps, elle empêche l’air des canalisations, chargé d’un parfum assez prononcé, de remonter dans les conduits jusqu’à chez vous.

Rappelez moi
+
Rappelez moi!
04.22.13.31.99

04.22.13.31.99

Appel d'urgence dépannage

7j/7 - 24h/24

Intervention Immédiate